Ton navigateur ne lit pas le javascript, le contenu du site est donc éronné, domage...

Ma biographie

Newsletter : 
Recherche :
Tu es ici : Accueil /biographie
C'est au pied d'un plant de vigne Gewurtzaminer, durant les vendanges tardives, qu' Emilie Pajolie fit son apparition. Le vigneron, s'apprêtant à récolter les fruits de son dur labeur fut au début quelque peu surpris d'entendre s'élever vers les cieux un chant lyrique vantant les saveurs des nectars alsaciens, mais son étonnement se métamorphosa bien vite en ivreté une fois vidée la bouteille de schnaps que lui portait vaillamment son fidèle Saint-Bernard et, d'un pas guilleret, il se laissa porter vers cette ode transcendentale émanant des fins fonds du vignoble.

Emilie, qui pratiquait de manière assidue la musique et l'oenologie depuis l'âge de 5 ans, lui conseilla fortement de laisser les grains de sa vigne évoluer lentement vers leur pleine maturité durant quelques jours encore.

Interloqué, le vigneron exerçant son métier depuis de nombreuses décennies déjà, décida malgré tout de lui accorder sa confiance et l'invita en sa demeure à manger un morceau de munster fermier autour d'un Pinot blanc de sa production, ce qu' Emilie accepta volontiers.

En guise de remerciement pour ces mets les plus fins, et afin de payer les 3 bouteilles de Riesling qu'elle avait bu la veille au bar "Chez la Josianne", Emilie se lança dans un concert improvisé, qui au bout de quelques titres seulement, attira nombre de vignerons et d'amateurs de vin en tout genre.

Cette soirée restera gravée dans les mémoires comme le concert ayant promis Emilie à une carrière internationale de haut vol. Le vin coulait à flot, et sur des sonorités métal, la star innondait de sa voix les champs de vigne afin d'assurer l'année suivante l'une des récoltes digne des plus grands crus.

L'apogée vinicole atteignit son paroxysme lorsque qu'entra sur scène, de la manière la plus distinguée qui soit, son frère (plus connu dans le milieu des Arts et des Lettres sous le nom de Déchichulien) afin de présenter au public sa dernière merditude, une chanson paillarde néo-punk des plus raffinées qui soit.

Emportée par le succès de son éminent concert, Emilie décida non seulement de jouer avec son groupe lors du pot de bienvenue de l'association des Amis de Krishna, mais aussi d'apprendre la guitare auprès de Tchavolo Schmitt.

Une nouvelle virtuose était née...

Un soir, sur les marches de l'Opéra Bastille, elle rencontra le grand sage Big Zim, qui dormait là juste après être tombé ivre mort à la sortie d'un récital de la cantatrice Dolorès Conchettina.

Après lui avoir jeté un sort de décuvation préventive, elle se présenta à lui et lui fit part de ses ambitions musicales, et de son amour sans faille pour le vin.

La discussion philosophique qui s'ensuivit se termina sur le bord d'un zinc, et sur des paroles du grand sage Big Zim l'encourageant à poursuivre dans son écriture de chansons à textes, traitant des sujets actuels de la société, tels les flatulences masculines, l'éjaculation précoce, le non besoin de vie de famille, l'alcool sans modération et les fêtes où les befores se succèdent aux afters...

Outre ses performances aux plus grands festivals européens, Emilie est d'ors et déjà programmée en tête d'affiche du Festiwarndt 2042 ! Une consécration pour cette jeune artiste qui vit le jour sur la barrique de pinot noir de l'une des plus illustres famille de musiciens...







Partager
Copyright 2017 emiliepajolie.fr Executé en 0.048 sec.
En ligne : 1 | Aujourd'hui : 1 | Total : 29358